Le bonheur n’a pas de rides d’Anne-Gaëlle Huon – Le Livre de Poche.

A peine vous mettez un pied dans l’auberge de Monsieur Yvon que vous tombez in love avec tous ses habitants!

Quelle fraîcheur, quelle énergie mise dans la description des personnages, on en connait forcément tous des comme ça ! Des gentils, des pas gentils, des torturés, des aigris, des sentimentaux, des qui trainent leurs casseroles …

Merci Anne-Gaëlle pour ce roman très émouvant qui va chercher des personnages hauts en couleur, tous attachants, dans leurs différences, leurs secrets, leurs failles, leurs passés mais surtout dans leurs bonheurs, leurs délires et leurs rêves. Paulette, à bien y penser, on la voudrait bien tous comme mamie, pourtant c’était pas gagné !

Ce roman est lumineux et rempli de tendresse, mêlant de belles histoires d’amour et des amitiés fortes. Le tout avec humour et sensibilité : la vie parfois offre des secondes chances, des possibilités insoupçonnées, le principal est d’y croire et de s’y jeter à corps perdu, comme nos personnages du roman. Alors oui, le bonheur n’a pas de rides, bien au contraire, il est notre avenir à tous.

Anne Gaëlle Huon à la librairie LACOSTE aux Rencontres d’Automne d’octobre 2019

Avec des Si et des Peut-être …

C’est le roman de Carène Ponte aux éditions Michel Lafon – 2018

Un roman « Je me sens bien » …

Merci à mon amie Martine : cadeau d’anniversaire !

Petite mise au point avant d’attaquer dans le dur :

1: j’ai fait le choix de ne pas parler de roman Feel good … Avec moi, ce sera le roman « je me sens bien », OK ça fait moins glamour mais peu importe, j’assume… Et les mots français sont si beaux, faudrait pas les gâcher. Attention, cela ne veut pas dire que je n’aime pas la langue anglaise, vous la trouverez parfois dans mes commentaires. Love.

2: le roman « je me sens bien » est un VRAI roman avec une histoire, une intrigue, des personnages, des lieux, des flash back, des sentiments, des rires et des larmes, c’est le pays joyeux des enfants heureux, ah non ça c’est Casimir et l’Île aux Enfants … Je m’égare, oups ! Je disais donc que le livre de la rubrique « je me sens bien » n’est pas un livre de bas étage, de pacotille, pour des QI d’huîtres ou de moineaux , non le livre « je me sens bien » c’est un roman qui fait écho à ce que vous pouvez vivre de beau et heureux comme de triste et douloureux, ou pas, vous faites votre propre comparaison , il y a forcément autour de vous une amie, un pote, une tante, une mère, un voisin, une collègue, un patron qui a vécu une situation ou une histoire que raconte le livre « je me sens bien » car ne croyez pas que tout y est rose : vous connaissez vous des vies à l’eau de rose où il n’y a pas de larmes versées parce que vous avez loupé un exam, loupé votre parcours sup, loupé un entretien ou votre orientation professionnelle, parce que vous ne trouvez pas de boulot après quatre années d’études et que vous vous retrouvez à vendre du petit électroménager dans une grande surface .. parce que vous n’avez pas la vie dont vous rêviez, parce que la vraie vie c’est voir des parents, des amis proches tant aimés partir dans un accident ou d’une s…….e de maladie, il faut survivre après ça …une vie où l’on vous plaque comme une vielle chaussette sans explication, stop, je peux vous en citer des dizaines de situations où la vie nous malmène mais aussi et surtout nous aime…

Alors pour tout ça, lisez le livre de Carène Ponte

Maxine est une héroïne d’aujourd’hui, professeur de français, elle aime rire, discuter avec ses amies, plaire et sortir; elle se pose surtout beaucoup de questions sur sa vie amoureuse et sa vie professionnelle et bien sûr avec des si et des peut être, on peut en faire des choses mais et le carpe diem, vous en faites quoi ? Attention, à trop réfléchir, il pourrait bien s’envoler ! Ne laissez pas passer votre chance …

Maxine: « Ce n’est pas que je n’aime pas ma vie, non: je l’apprécie, ou en tout cas elle ne me déplaît pas. C’est juste que je me demande toujours ce qu’elle pourrait être si je faisais les choses différemment.« 

Et puis il y a les regrets, ah ces fichus regrets qui vous collent comme un chewing gum aux baskets et qui filent dès qu’on essaye de les décoller …Ils sont coriaces les regrets, de vraies sangsues … Sauf que Maxine va vivre une expérience surnaturelle, inédite et interplanétaire … »Imaginez qu’on vous offre la possibilité de faire bifurquer la ligne du temps … « 

Alors oui, vous feriez quoi si vous vous réveilliez dans une autre vie que celle que vous vivez depuis toujours ?

Détendez-vous, prenez un transat, laissez-vous aller à la rêverie et vous verrez que vous réaliserez, comme Maxine, […] que vous étiez heureux de votre vie, que vous l’aviez choisie et qu’elle vous apportait l’équilibre dont vous aviez besoin. »

Petite cerise sur le gâteau, si vous lisez le roman, page 246, Maxine l’héroïne évoque un moment de détente en musique … là je suis fan. Love.